AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~Le forum a besoin de vous! N'hésitez pas à venir partager vos idées de quêtes, invocations, lieux, races, etc... dans la partie questions et suggestions! ~

Partagez | 
 

 La vie est faite de rencontres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fafnir
Dragon ~ Niveau 1
avatar

Masculin Messages : 10
Points : 6
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 26

MessageSujet: La vie est faite de rencontres...   Mar 14 Juin - 9:05

Une ombre noire. Des cris. Du sang, de la sueur et des larmes. Des combats, et de nombreux morts. Voila ce qui se passerait si Fafnir venait a Gavaënia sous sa forme naturelle.

Et pourtant il vivait là, au beau milieu des humains, depuis bientôt deux ans.
Il ne se contentait pas de vivre dans une demeure en plus: il fréquentait les bars, auberges et marchés. Personne ne connaissait son métier, mais personne ne se posait la question: ou en tout cas, personne ne posait la question.

Les gens aimaient tant s'imaginer des choses que la vérité était généralement décevante. Et les compagnons et compagnes de beuverie ne savaient pas du tout qui il était: il tenait bien l'alcool en tout cas.

Mais là il faisait juste le marché. Il approcha d'un marchant de bijoux. Ils étaient clinquants mais ils n'étaient pas pour autant vulgaires.

Il approcha alors d'une femme, lentement. Pourquoi l'attirait-elle? Il l'ignorait. Mince, plutôt petite, il émanait quelque chose d'elle. Etait-ce sa peau bronzée là ou tout le monde a une peau claire? Autre chose? Une certaine aura?

Toujours est-il que Fafnir approcha, souriant en la voyant jouer avec un collier d'or. Elle s'éloigna alors, a la surprise du dragon, et passa a un parfumeur. Il approcha alors et trouva le flacon magnifique: du cristal, et avec le liquide ça brillait comme un rubis.

"Puis-je vous l'offrir mademoiselle?"

Proposa-t-il alors poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shandrani
Golem ~ Niveau 1
avatar

Messages : 20
Points : 8
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Dim 19 Juin - 9:09

    Gavaënia. De toutes les villes, elle fut l'une des plus splendides que j'ai visitée. C'était à chaque fois un plaisir de m'y rendre, mais je ne cherchais pas à le renouveler trop souvent. Disons que si elle est sur mon itinéraire, je ne manquerais pas d'y faire un tour. Elle est d'une beauté qui ne cesse de croître, une beauté toujours fraîche, pas encore ravagée par la guerre. Elle me fait penser à Gulsun, en plus grande bien sûr, avec le palais qui surplombait la ville.

    De loin, en observant la cime des toits, je m'étais enjouée telle une enfant, ce que Sînmur aurait trouvé exaspérant. C'est qu'il peut être rabat-joie, cet oiseau là ! Enfin, n'essayons pas de le changer, je l'aime ainsi. Comme il n'aimait pas la populace, il s'en était allé depuis longtemps. Cela faisait déjà plusieurs mois que je ne le voyais plus. Peut-être gardait-il, à mon insu, un oeil sur moi ? Je me passais facilement de compagnie, les dangers ne m'effrayant plus depuis longtemps. On a peur du Destin quand on l'attend, je préfère le vivre dans le moment. Que des brigands tentent de me détrousser ou qu'il y ait des marchands d'esclaves prêts à me capturer, je dispose suffisamment de défense et d'imagination pour me tirer des mauvais coups.

    Une fois à Gavaënia, je ne fis pas comme à mon habitude le repérage des lieux. Je ne voulais pas travailler pour l'instant et ma bourse me suffisait pour me racheter des vêtements, de plus séjourner dans une auberge ne me réjouissait pas. Ce soir, j'aurais vue sur les étoiles. Je pris donc la direction du marché, d'une démarche très évasive, avec pour seul objectif d'acheter de quoi me vêtir ; mon pantalon se trouvait écorché aux genoux, quand à ma chemise elle ne me tenait pas assez chaud. Outre les tenues féminines qui pouvaient remplir une partie de mes bagages, je ne voulais porter rien d'autre.

    Plusieurs odeurs assaillaient les narines des promeneurs, les cris des marchands s'entrechoquaient les uns aux autres, et les marchandises rivalisaient en couleurs et diversité. Le marché était un endroit appelant les sens de façons presque agressive, et pourtant j'adorais cet endroit, voir les gens qui le faisaient vivre, les observer tranquillement. Je m'arrêtai devant un étal de bijoux, étonnée des formes diverses qu'ils pouvaient avoir. Le travail des orfèvres avait le don de maintenir mon attention, tant il était fascinant. Le vendeur fit la remarque que le collier que je tenais entre les mains m'iraient à ravir, et que comme j'étais jolie il me ferait un prix. Seulement les bijoux, je n'en portais pas souvent. Je le saluai puis visitai le marchand de parfum. Occupé, il ne me fit ni conseil, ni compliment, ce fut donc à ma guise que je m'émerveillai de ces fragrances. Un dessin permettait de les reconnaître, mais c'est à la couleur que je me laissais guider. Tenant un flacon empli d'un liquide rouge, je me mis l'étudier un peu plus, me rappelant les symboliques de sa couloration vive, digne de la passion. Finalement, je m'attardait sur l'ornement, une pivoine mal détaillée. Une voix grave me surprit, arrêtant là ma contemplation. Elle me proposait de m'offrir le flacon. Ce n'était pas la première fois que cela m'arrivait, aussi la surprise ne se dépeignait en mes traits.

    Mes yeux bigarrés se posèrent sur le gentilhomme et un sourire tira gentiment mes lèvres. Le profil angélique de mon interlocuteur ne me défit pas d'un peu de méfiance - sait-on jamais si il s'agit de ceux qui usent de leur pouvoir pour charmer. Etonnée qu'en cette tenue je puis séduire, sans pour autant montrer mes pensées, je me contentai de répondre :


    « Que me vaut cet honneur ? »

    En effet, que me valait-il ? Entre mes vêtements abîmés et mes cheveux mal coiffés, cet homme de grande beauté prenait le risque d'aborder une souillon. Certes, je demeurais belle, mais moins attrayante que de coutume. J'attendais de voir qui il pouvait être, me passant facilement des questions primaires. Ce grand personnage - au sens propre -, je voulais le connaître, savoir si sous cette forme docile l'apparence équivalait. Et, je l'avoue, un peu de compagnie ne me ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fafnir
Dragon ~ Niveau 1
avatar

Masculin Messages : 10
Points : 6
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Dim 19 Juin - 23:01

Le dragon avait non seulement remarqué la jeune femme, selon ses critères au moins, mais aussi remarqué comme elle était enthousiaste vis a vis du monde, des parfums et de ce marché.
Surprise de la jeune femme, mais pas du dragon qui appréciait ce qu'il sentait et voyait, ne s'arrétant pas, comme d'autre hommes, a sa tenue.

La façon de bouger, de se déplacer, n'était pas celle d'une souillon et après de nombreux siècles d'existence, il le voyait sans difficulté.


"Ce qui vous vaut ce honneur? Le fait d'être vous même."


Dit-il souriant. Il saisit d'un geste d'une élégance naturelle la main de la jeune femme et lui offrit un baise main.


"Fafnir Hreidmar pour vous servir."


Dit-il galamment. La jeune femme semblait chercher quelque chose, tout en le scrutant. Que cherchait-elle? Une amitié? Plus? Le dragon ayant perdu sa dernière épouse neuf décennies auparavant était enclin a lui donner au moins son amitié. Et plus si affinité.


"Je vous offre donc ce parfum? Et un verre peut-être?"

Proposa-t-il, un sourire charmeur sur le visage, tout en se rapprochant du marchant, et de la jeune femme, sa main sortant une bourse bien remplie, et prélevant avec dextérité les écus nécessaires au paiement du parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shandrani
Golem ~ Niveau 1
avatar

Messages : 20
Points : 8
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Jeu 30 Juin - 9:41

    Sourire du compagnon divin, ma curiosité et mes barrières instinctives ne refluèrent pas. D'après lui, le fait d'être moi-même suffisait. Comment pouvait-il prononcer de telles paroles alors que nous ne nous connaissions pas ? Je me demandais si il n'était pas de ceux qui savent lire les gestes et les regards. Mais il ne pouvait pas tout voir. Si il avait deviner ma sympathie, ma féminité à travers mes vêtements, je gardais bien d'autres secrets. A n'en pas douter, il savait mes réticences. Pas celle de la peur ni de la méfiance - toutefois, je disposais de la seconde -, plutôt l'attachement réciproque. Je devais bien admettre une certaine attraction vis-à-vis de ce personnage galant, mais j'appréhendais légèrement les adieux, comme si nous avions déjà tisser un lien. La vie est faite de rencontre après tout. . .

    Me laissant saisir la main, petite dans la sienne, je le laissai y apposé un baiser. Je préférai garder le silence, le laisser agir. Fafnir Hreidmar. . . La prononciation ne m'étais pas facile, je faisais rouler les -r peut-être un peu trop lorsque je voulus répéter, oubliant à l'occasion de me présenter. La douceur du bel homme ne passa pas inaperçue, bien que j'étais gênée d'être traitée comme une dame devant tant de monde. Les curieux ne manquèrent pas d'observer brièvement la scène ; le noble seigneur accordant de l'attention à une paysanne. En guise de réponse, mes lèvres s'étirèrent légèrement, puis je me présentai :


    « Shandrani Jahan, enchantée. »

    Formule non dite au hasard puisque je le pensais. Amusée, encore plus intriguée que tout à l'heure. Cet homme, je voulais le connaître, et nom ne serait pas assez. Il prit presque les devants en partant pour payer, seulement je l'arrêtai après avoir poser le flacon.

    « Il est encore trop tôt pour un parfum. »

    Mine déçue du marchand, mais il allait s'en remettre. Et la pivoine, ce n'est pas ce qui me correspond. La timidité ne fait pas partie de mes attributs.

    « Allons donc boire un verre, Monsieur Fafnir. »

    Non loin de là, se situait une taverne assez joyeuse d'apparence, différente des dernières que j'ai pu fréquenter. Je me laissait donc guider par l'ange, posant une question durant le court chemin que nous avions à faire.

    « Êtes-vous toujours aussi généreux avec les étrangers ? »

    Ou seulement les étrangères ? J'avais hâte d'en apprendre plus à son sujet, que ce soit sur son comportement ou son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fafnir
Dragon ~ Niveau 1
avatar

Masculin Messages : 10
Points : 6
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Jeu 30 Juin - 12:36

Le dragon semblait avoir cessé d'observer les mouvements de la demoiselle: son visage, et son regard captivaient entièrement l'attention du dragon.

"Vous rencontrer illumine ma journée, Shandrani Jahan. Comment souhaitez vous être nommée?"

Demanda-t-il doucement avec le plus grand respect. Il rangea sa bourse et se désintéressa totalement du vendeur, offrant toute son attention a cet être surprenament séduisant. Etait-ce les neufs décennies de veuvage qui rendaient le dragon aussi sensible a ses charmes? Il n'aurait su le dire, alors qu'il offrait son bras a la charmante demoiselle en guise de réponse.

"C'est volontiers que je vous offrirais ce verre."

Dit-il alors. Et alors qu'ils approchaient de la taverne elle lui posa la question qui tue.


"Vous vous doutez bien que non. Et vous vous demandez donc, pourquoi vous."


Il ouvrit a ce moment la porte a la jeune femme, avec galanterie.


"Je ne peux que vous citer un auteur humain: le cœur a ses raisons que la raison ignore. Je ne me rappelle malheureusement plus exactement du nom de l'auteur. Un certain Blespa Scal je crois."

Il aida alors Shandrani a s'asseoir, dans un coin isolé et intime de la taverne pour prendre place juste en face d'elle, avec un sourire amical et un clin d‘œil.

"Que puis-je donc vous offrir?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shandrani
Golem ~ Niveau 1
avatar

Messages : 20
Points : 8
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Lun 4 Juil - 1:38

    Pour l'instant charmée par cet inconnu, je sentais ma méfiance s'abaisser doucement. Ma garde, quand à elle, ne fut pas négligée. Mon instinct la maintenait constamment debout, quelque soit l'individu avec qui je m'entretiens. Je n'avais pas compris le pourquoi de la question que m'avait posée ce cher monsieur. . . mais je savais, depuis le temps, que les gens ont tendance à s'enticher de complications - je ne fais pas exception à la règle. Drôle de demande, toutefois, que de choisir son appellation. Je n'ai jamais pris la peine de m'informer à ce sujet, par ailleurs le plus souvent les présentations n'ont pas lieu en bonne et due forme avec moi. Et je ne demandais pas comment j'allais appelé Untel. Selon le ressenti, c'était le prénom ou le nom de famille, sans plus. A la question de mon interlocuteur, je ne pus que répondre :

    « Faites comme vous le sentez. »

    Ensuite, nous nous dirigeâmes vers la taverne, très calme. Elle avait des allures de café tant l'endroit n'était a-pas agitée. Il ne fit aucune faute de galanterie, me laissant telle une assistée. J'appréciais ces marques de courtoisie, seulement j'en avais perdu l'habitude. Je fus quelque peu surprise sur la précision de la race de l'auteur, mais n'y connaissant pratiquement rien je me disais que cela avait un minimum d'importance. A propos de la citation, je séchais totalement. Je passais mes après-midi à chasser plutôt qu'à bouquiner, sauf si on me forçait à des tâches moins physiques.

    Fafnir choisit un endroit assez isolé de la taverne. Tant mieux, au moins nous serions tranquilles. Il n'empêche que je revenais sur cette histoire de coeur et de raison. Je n'ai jamais chercher à comprendre mes sentiments ; si j'aime, j'aime, si je n'aime pas alors je n'aime pas. Eventuellement mon problème d'attache qui se perd au fil du temps ? Bien qu'avant, je ne me tourmentais pas non plus. L'esprit trop libre alors. . . Fichue citation. L'inconnu me tira de mes pensées en me demandant ce que je désirais. Le regard perdu un instant plus tôt, je semblais revenir de quelques songes. Bras croisés sur la table, je les ramenais vers moi afin de me redresser, les gardant toujours croisés.


    « Une crème de cassis, s'il vous plaît, demandais-je, toujours souriante. »

    Bien que j'en ressentirais le goût, je ne sentais pas la soif et la faim depuis 20ans environs, et je savais que l'alcool allait me monter au nez, même en petite quantité.

    « Etes-vous un seigneur ? Vous en avez les manières »

    Les mots s'étaient échappés avant que je ne sache s'ils étaient déplacés ou non, mais au moins je serais fixée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fafnir
Dragon ~ Niveau 1
avatar

Masculin Messages : 10
Points : 6
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Lun 4 Juil - 6:46

Le dragon regardait la jeune femme avec douceur. Etait-ce une tendresse naissante qui se trouvait dans son regard?

"Et bien ce sera Mademoiselle Shandrani pour le moment."

Déclara Fafnir, en souriant. Il nota qu'elle appréciait sa galanterie et se promit de continuer. Il remarqua qu'elle ne comprenait pas la référence littéraire et s'en désolé même s'il ne fut pas surpris.

Les gens d'aujourd'hui étaient bien plus incultes que leurs ancêtres. Cela navrait toujours le dragon mais il faisait avec. Pas le choix.

La jeune femme lui demanda une crème de cassis et c'est avec le sourire qu'il appela un serveur:


"Vous nous donnerez une crème de cassis pour la demoiselle, et de l'hydromel pour moi.
-Bien Monsieur."


Le dragon reporta son attention sur la jeune femme et fut tout sauf surpris par la question.

"Et vous, êtes vous la Déesse de l'Amour? Vous en avez la beauté."

Sourit-il.

Il réfléchit alors a sa réponse. Que dire?


"J'ai eu l'éducation d'un seigneur c'est exact. Mais je ne suis pas un seigneur, juste un gentilhomme."

Dit-il alors. On posa alors les verres sur la table.

"Trinquons a notre rencontre."

Dit-il alors, en levant son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shandrani
Golem ~ Niveau 1
avatar

Messages : 20
Points : 8
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Lun 25 Juil - 8:30

    Tiens. . . il ajoutait un titre devant mon prénom. Je ne sais plus si j'avais divorcé d'ailleurs. Décidément, cet homme me donnait à réfléchir. J'ai du oublier. . . en même temps, j'étais saoule, et mon ( ex ? ) mari également. Mariage assez drôle soit dit en passant, plus pour s'amuser que pour les formalités, bien que nous nous aimions. Puis il s'était remarié entre temps, preuve que nous n'avions plus de lien. Et ce n'est que le passé. Shandrani est probablement morte, avec les archives et son peuple.

    Je laissais ces quelques soucis derrière moi. Il est inutile de se mettre soit-même les bâtons dans les roues. Actuellement, Fafnir passait nos commandes. C'est un homme très souriant, et face à cela on ne peut que répondre à son sourire. Il en fallait plus pour me charmer, certes, mais il avait déjà plusieurs points à son actif. Outre cet atout, il disposait d'une carrure plaisante, qui dégageait un ressenti de protection. Vous me connaissez, je ne. . . ah oui c'est vrai, vous ne me connaissez pas. Quoiqu'il en soit, je ne suis pas le genre de femme à avoir besoin de cela. Le monde ne me fait pas peur, l'affronter est un divertissement à mes yeux. Bref, flatterie passagère, je ne succombai guère, puisque consciente de ma beauté. En toute modestie qui plus est !

    Silence, le temps de la réflexion. Il disait qu'il avait bel et bien eu l'éducation d'un seigneur, ce qui n'est pas surprenant, en revanche il n'en était pas un. Qu'importe, tant qu'il était respectueux et gentil - même si je m'avoue un faible pour les mauvais garçons. Au moment de trinquer, je teintai mon verre contre le siens.


    « A notre rencontre, repris-je. »

    Je bus quelque gorgée, me délectant les papilles de ce doux breuvages. Allé savoir ce que je trouve aux liqueurs très sucrée, mais j'adore ! Je reposai le récipient, certainement pas apte à boire cul-sec. Encore que. . . si on me mettait on défi, je le pouvais, mais là n'est pas la question. Je repris ma position initiale, toujours bras croisés sur la table, mais une main sur le verre.

    « Que diriez-vous si je vous dis que vous me plaisez ? »

    Simple question, juste pour me renseigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fafnir
Dragon ~ Niveau 1
avatar

Masculin Messages : 10
Points : 6
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   Ven 29 Juil - 9:49

Fafnir se demandait ce que pensait la jeune femme. Quoiqu'il en soit, tous deux trinquèrent a leur rencontre. Le breuvage délicieux fit sourire le dragon qui faillit s'étrangler a la question de la jeune femme.

Il rougit et se ressaisit alors assez lentement. Il fit alors un sourire, amusé.

"Je répondrais que c'est réciproque. Voila ce que je dirais."

Répondit aussitôt le dragon. Il affectait la timidité.

"Stupide non? On se connait a peine et déjà vous me plaisez. On dit selon le diction que "Souvent Femme Varie". Mais le cœur d'artichaut c'est l'homme, non? Il vous est si facile de nous séduire."


Dit-il alors. Il pose son verre, et le lâche, croisant les doigts et regardant Shandrani.

"Donc, je vous plais? Ou ce n'était qu'un moyen détourné de savoir?"

Demanda le dragon avec un sourire. Il n'était pas né de la dernière comète.

Reprenant son verre il entreprit de le siroter, s'installant confortablement sur son séant.


"Car vous me plaisez sans doute aucun… En fait vous me plaisez tellement que j'ai envie de mieux vous connaître."

DIt-il avec flegme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie est faite de rencontres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie est faite de rencontres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel sport faite vous?
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ♦ Hélène & Lilieth
» Faillir à une promesse faite sous la contrainte, est-ce pécher? [Vivonne]
» « Une tête bien faite plutôt qu’une tête bien pleine » ~ Montaigne.
» Candice// Faite des crêpes pas la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naga Sitara :: Les Terres Vivantes du Sud :: Gavaënia-
Sauter vers: